Module 2 " Le travail qui relie, au cœur de la transition "

Module 2 

Week-dend résidentiel du vendredi 29 novembre 18h au dimanche 1er décembre 2013 18h - Fisenne (Belgique) 

Comment renforcer nos racines pour nous soutenir nous-mêmes, les autres et la Terre ?

Comment aller à la rencontre de notre découragement face à l’ampleur de la crise, pour les transformer en engagement créatif dans le mouvement de Transition ?

Le « travail qui relie » se situe au cœur de la transition. Il s’agit d’une démarche de travail en groupe qui veut réveiller en nous l’énergie et la détermination pour répondre aux défis actuels de notre Terre. Il comprend des exercices pratiques et expérientiels qui nous invitent à explorer notre lien sensible avec le vivant, à exprimer nos émotions face à un système destructeur de vie et à faire émerger notre « éco-conscience », cette conscience qui englobe l'ensemble des êtres vivants.

En nous révélant une nouvelle vision du monde, comme d’un immense corps vivant dont nous faisons partie, cette approche nous redonne le goût et le sens de la communauté, pour participer de manière plus inspirée et engagée dans une Initiative de Transition.

Terr'Eveille (www.terreveille.be) est une association belge, ancrée dans le mouvement de transition vers une société qui soutienne la vie. Notre association souhaite faire connaître les idées et les pratiques de l’écologie profonde. Dans ce but, nous proposons des ateliers de travail qui relie, selon l’approche développée par Joanna Macy (www.joannamacy.net).

La vision et la méthodologie des ateliers de travail qui relie sont basés sur le livre de Joanna Macy: "Ecopsychologie pratique et rituels pour la Terre - retrouver un lien vivant avec la nature" - Editions Le Souffle d'Or (2009).

Vidéo du week-end

Le travail qui relie, au coeur de la transition from deltae bruxelles on Vimeo.

Les intervenants 

Corinne Mommen

Corinne Mommen est animatrice et formatrice d’adultes. Elle a travaillé dans différents projets d’éducation populaire en Bolivie, au Pérou et au Mozambique. Après son retour en Belgique, elle a travaillé comme formatrice en éducation au développement. 
Ce parcours lui fait toucher de près la réalité des populations des pays du Sud, et les enjeux des relations Nord-Sud. Parallèlement à cet engagement social, elle se passionne pour les questions de pédagogie, toujours en recherche d’approches et de méthodes qui permettent aux personnes de construire et de s’approprier des savoirs qui engagent dans l’action.

Fortement touchée par la vision et la méthodologie développées par Joanna Macy, alliant écologie, spiritualité et engagement social, elle s’est formée depuis 2008 à l’animation d’ateliers d’écologie profonde. Elle croise cette approche avec le plaisir du chant, une pratique du tai-chi et un engagement enthousiaste dans des projets d’agro-écologie, inspirés notamment par la rencontre avec l’association Terre et Humanisme (France), fondée par Pierre Rabhi.
 

Helena ter Ellen

Helena ter Ellen, d’origine néerlandaise et vivant à Bruxelles, est linguiste et cofondatrice de Terr’Eveille. Elle se dédie a l’accompagnement vers la transition et la ‘pollinisation’. Si elle a étudié les langues, la politique internationale et la communication interculturelle, c’est surtout par un besoin d’être à l’écoute du monde et d’aller sur le terrain. Elle travaille avec des réfugiés aux Pays-Bas et part pour des missions pour la paix en Palestine, et plus tard en Colombie avec International Peace Brigades. En Palestine, elle prend réellement conscience du lien avec la terre, et ce seront les afro-colombiens et les peuples premiers de la Colombie qui, tout naturellement, l’aideront à étendre sa passion pour les droits humains à ceux de la Terre-Mère. Tout en gardant un lien solide et solidaire avec le ‘Sud’, elle s’engage maintenant dans un processus d’habitat groupé à Bruxelles, avec l’Echappée. Parallèlement à sa formation en coaching psychoénergétique chez Timotheus, l’heureuse rencontre avec Joanna Macy et le travail qui relie lui fait découvrir une méthodologie précieuse et complémentaire pour faire expérimenter que "nous sommes la terre vivante". Elle a traduit vers le néerlandais le livre de base de Joanna Macy « Ecopsychologie pratique et rituels pour la Terre » (édit. Jan van Arkel).

Gauthier Chapelle

Ingénieur agronome et Docteur en biologie, Gauthier Chapelle a travaillé pendant une dizaine d’années en tant que biologiste. Son travail l’a mené plusieurs fois en Antarctique et lui a permis de développer son intérêt pour l’environnement et la planète. En 2006, il co-fonde l’aisbl Biomimicry-Europa puis crée, en 2007, le bureau d’études Biomim-Greenloop en vue de promouvoir le biomimétisme en Europe.

Le biomimétisme est une approche scientifique qui s’inspire de la nature (et de ses étonnantes capacités d’adaptation) pour développer des pistes de solutions durables pour l’être humain et son environnement. Gauthier Chapelle est conférencier, collaborateur scientifique à l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique depuis 15 ans, auteur (ou co-auteur) d’une quinzaine de publications scientifiques. Il est marié et père de deux garçons de 8 et 11 ans, naturaliste enthousiaste amoureux d’oiseaux, de cétacés, d’orchidées et de plantes sauvages comestibles…En 2010 il s’engage dans l’association Terr’Eveille avec Corinne et Helena pour faire connaître davantage le « travail qui relie » et les liens évidents avec le biomimétisme.

Retour au programme du cycle complet

Mes Réservations :Go
 
  0 réservation en cours